C'est quoi l'Aïkido ? - AKABA

Aller au contenu

Menu principal :

Actualités


   L'Aikido est un art martial japonais moderne qui a été créé au début du XXème siècle par Maître Morihei Ueshiba (1883 - 1969), En japonais, Aïkido signifie "la voie de l'harmonie avec la force et le principe vital de la nature".
    L'Aikido dérive du Budo traditionnel du Japon (voie des arts martiaux), mais va cependant au delà du domaine du Budo, C'est un moyen d'utiliser l'aspect vif d'un art martial comme une "Voie" vers l'élévation spirituelle.
    En Aikido, le fait le plus marquant de la pratique physique est la répétition de mouvements variés connus sous le nom de "kata", jusqu'à ce qu'une forme rationnelle et non forcée s'écoule par le corps de façon naturelle. Par l'union du corps, de l'esprit et du Ki (énergie interne), et en régulant ainsi l'équilibre physique, le potentiel caché de chaque personne peut s'exprimer à travers le dynamisme des techniques.
    Comme des individus de toutes personnalités et de toutes conditions viennent pratiquer ensemble, ils acquièrent une expérience concrète de conciliation des points de vue.
    En Aikido, il n'y a pas de "Voie" hormis celle de la confrontation avec "l'ennemi" qui se cache en chacun. C'est un chemin de persévérance et de dévouement pour progresser physiquement et spirituellement. La connaissance et l'acceptation de cet aspect de la pratique sont les meilleurs moyens d'un développement personnel logique. L'Aikido n'est pas seulement une discipline spirituelle mais aussi une maîtrise physique. Nous apprenons à respecter les autres par l'intermédiaire de contacts physiques mutuels. En ce sens, on établit un moyen de communication qui outrepasse les barrières de façon de vivre, de langage, de culture, et de race.
    L'Aikido, en tant que Voie martiale pour chacun, est comme une boussole qui dirige l'accomplissement et l'union du corps, de la pensée et de l'esprit vers l'esprit fondamental et créateur de l'univers.
    Utilisant des mouvements circulaires, l'Aïkido s'accorde avec la force de l'agresseur et la neutralise. La pratique implique une discipline physique, mentale, spirituelle et morale. Elle inclut des techniques à mains nues, de bokken (sabre en bois), de jo (bâton en bois) et de défense contre un tantô (couteau en bois),
Unique parmi les arts martiaux, l'Aïkido atténue le besoin de garder le contrôle de toutes situations
    Le fait qu'il n'y ait pas de compétition en Aikido est la conclusion logique de sa philosophie. Puisqu'il n'y a pas le souci de gagner ou de perdre, les pratiquants sont libres de consacrer leurs efforts à leurs buts mutuels. Il devient donc possible aux femmes, enfants et hommes de tous âges de marcher ensemble sur le chemin du Budo, le coeur de l'Aïkido.
    Chaque individu s'entraîne et progresse à son propre rythme, trouvant une harmonie dans son développement personnel. Une pratique régulière apporte un bien-être et une confiance en soi qui touchent tout les aspects de la vie quotidienne.
D'après "What is Aïkido?" Copyright © Birankaï Internationnal

L'aïkido est la presse féminine

    Un vrai succès auprès des femmes ! On adopte cet art martial qui tonifie et dynamise. Venu du Japon, c'est le plus pacifique des arts martiaux, entièrement fondé sur une philosophie de non-violence. Une raison qui explique l'engouement et l'assiduité des femmes . Dans la pratique, on se sert uniquement de techniques qui utilisent la force et l'agressivité de l'adversaire.
    C'est super féminin. L'aïkido est très chorégraphique (déplacements glissés très fluides) et la tenue super seyante. Au début, on porte une sorte de kimono, puis on passe très rapidement au fameux pantalon flottant des samouraïs (le hakama) large et plissé, bleu foncé ou noir. Nul besoin de force physique, l'efficacité repose sur le déplacement, le placement précis, l'engagement des hanches. Le secret, c'est le  relâchement musculaire permettant une meilleure circulation de l'énergie (le «ki»).
On vise l'harmonie
    Il n'y a pas de combat mais des exercices à répéter : à deux, l'un simule l'attaque et l'autre peaufine sa technique d'immobilisation ou de projection. Ensuite, on échange les rôles. Il n'y a pas d'esprit de compétition mais plutôt d'entraide. Le but ? Développer une harmonie mentale et physique sur le tatami. Et une façon d'être dans la vie. L'aïkido, c'est apprendre à « laisser passer», se placer, éviter et, surtout, ne pas se confronter physiquement à un adversaire éventuel.
    On devient souple comme un chat. Avec réchauffement axé sur des étirements et des mobilisations articulaires, on gagne en souplesse. Et, pendant le cours, la rapidité d'exécution et la répétition des mouvements développent la coordination et la tonicité des muscles. Tous les mouvements respectent la physiologie, on ne force jamais sur les articulations. On devient plus endurante, résistante à la fatigue et plus dynamique.
Cela donne confiance
    Cette discipline favorise l'élimination des tensions et permet de faire face au stress plus facilement. Elle développe également des facultés de concentration et de maîtrise et, à terme, on s'aperçoit que l'on a davantage confiance en soi et en nos capacités.
(non signé : femme actuelle)
Retourner au contenu | Retourner au menu